Formation SST initiale : quel intérêt et quelles obligations pour les entreprises ?

0
915
Group of people learning how to make first aid heart compressions with dummies during the training indoors. Close-up view on the hands and dummies

En entreprise, les accidents, malaises et autres cas de détresse médicale peuvent survenir à tout moment. Quand c’est le cas, l’administration rapide et adéquate des premiers secours est déterminante pour sauver des vies ou éviter des séquelles irréversibles. C’est là, le principal intérêt d’une formation SST (Sauveteur Secouriste du Travail).

Mais en quoi consiste concrètement cette formation ? Comment se déroule-t-elle ? Est-elle obligatoire ?

Sommaire

Pourquoi payer une formation SST initiale à ses salariés ?

La formation SST (Sauveteur Secouriste du Travail) est une formation qui permet aux salariés travaillant au sein d’une entreprise, d’acquérir les compétences nécessaires pour porter secours à leurs collègues en cas d’accident du travail ou de malaise.

Pour les entreprises, elle présente divers avantages, aussi bien sur la qualité de l’environnement de travail que sur le plan économique.

Un enjeu managérial

Faire participer des salariés à une formation SST permet avant tout de renforcer la sécurité au travail. Les salariés formés peuvent en effet intervenir de façon à réduire le nombre des accidents du travail, ainsi que leur gravité.

Leur présence contribue par ailleurs à développer la solidarité et l’esprit d’équipe au sein du personnel. Se sachant en sécurité, les autres salariés sont plus motivés et le climat social est meilleur.

Enfin, c’est également un bon moyen de valoriser les compétences et le savoir-faire de certains salariés.

Les avantages d’une formation SST sur le plan économique

Les bénéfices liés à la présence de salariés SST au sein d’une entreprise sont également d’ordre économique.

Des interventions rapides permettent de réduire les coûts liés aux accidents du travail. Les indemnités journalières, les frais médicaux, ainsi que les pertes de production qui s’ensuivent peuvent en effet coûter très cher aux entreprises.

Par ailleurs, les entreprises respectant les prérogatives en matière de sécurité du personnel jouissent d’une image positive auprès de leurs clients et partenaires, ainsi qu’auprès des organismes publics.

Quelles sont les obligations légales des entreprises en matière de formation SST initiale ?

La loi française impose aux employeurs de former un nombre suffisant de salariés au sauvetage secourisme du travail, en fonction de la taille de l’entreprise, de son activité, ainsi que de la présence ou non d’un service médical sur le lieu de travail.

En vertu de l’article R.4224-15 du Code du travail, pour une entreprise de moins de 20 salariés qui n’a pas de service médical sur place, la présence d’au moins un sauveteur secouriste du travail dans l’effectif est nécessaire. Pour une entreprise de plus de 1000 salariés avec un service médical sur place, au moins 10 sauveteurs secouristes du travail sont exigés.

De même, la présence d’au moins un salarié formé au SST est imposée dans les entreprises où les ateliers à l’intérieur desquels s’effectuent des travaux considérés comme dangereux.

Enfin, l’employeur doit également veiller à ce que les salariés formés au sauvetage secourisme du travail maintiennent leurs compétences à jour. Pour cela, ces derniers doivent suivre une formation continue tous les deux ans, appelée formation SST continue ou MAC (Maintien et Actualisation des Compétences).

Formation SST initiale : quel intérêt et quelles obligations pour les entreprises ?

Comment se déroule la formation SST initiale ?

La formation SST initiale est la première étape pour devenir un sauveteur secouriste du travail. Elle ne peut être dispensée que par un organisme habilité par l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), et dure 14 heures réparties sur deux jours. Cette formation comprend une partie théorique et une partie pratique, avec des mises en situation et des exercices.

La partie théorique aborde les notions essentielles sur les risques professionnels, les principes généraux de prévention et le rôle du sauveteur secouriste du travail. Quant à la phase pratique, elle permet aux stagiaires d’apprendre les gestes et les techniques de secours adaptés aux situations d’urgence pouvant survenir sur le lieu de travail (hémorragies, brûlures, traumatismes, malaises, etc.)

La formation SST initiale se conclut par une évaluation des compétences des stagiaires. Au terme des deux jours, ces derniers doivent être en mesure de :

  • Identifier une situation dangereuse et la signaler ;
  • Protéger la victime et les témoins ;
  • Examiner la victime et prendre les dispositions pour alerter les secours ;
  • Réaliser les gestes de premiers secours adaptés à l’état de la victime.

Les stagiaires qui réussissent l’évaluation reçoivent un certificat de sauveteur secouriste du travail, valable pendant deux ans.

Il convient de noter que la formation doit être renouvelée régulièrement pour garder son efficacité. Un formateur peut également intervenir régulièrement dans les locaux de l’entreprise pour animer des ateliers avec les salariés. Il peut également mener des exercices de mise en situation avec des petits groupes pour vérifier les acquis et maintenir les connaissances.

Pour résumer, la formation SST représente un investissement judicieux pour les entreprises, favorisant la sécurité, le bien-être au travail, et apportant des avantages financiers indéniables. Elle constitue un élément essentiel de la responsabilité sociale des entreprises en matière de santé et de sécurité au travail.

Lire aussi : Auto-entrepreneur : comment bien démarrer son activité sur internet ?

Donnez votre avis !