Affranchir son courrier soi-même

Depuis une trentaine d’années, une nouvelle façon d’oblitérer son courrier s’est développée. Un mode très particulier servi par une machine high-tech, la machine à affranchir. N’importe quelle entreprise y a accès. Car le prince est très simple : à l’aide d’une machine, que vous louez, vous pesez et oblitérez vos courriers. Avec pour bénéfice un gain de temps très net et une grande maîtrise des coûts. Bien entendu la pratique à ses propres exigences. Mais il est même totalement possible d’affranchir des colis grâce à des bandelettes autocollantes. La machine à affranchir est donc une façon de traiter ses envois flexibles et toujours aussi modernes. Faisons un petit focus sur elle.

Commençons par peser les envois

La machine à affranchir permet, en premier lieu, de peser vos envois et ainsi de faire des économies en payant le prix juste, en rapport avec le poids réel de votre courrier. Si certaines machines possèdent une balance intégrée, d’autres n’ont pas cette particularité. Dans ce cas-là, il suffit de se munir d’une balance, une balance de cuisine faisant parfaitement l’affaire… La connaissance du poids exact, au gramme prés, de votre envoi ainsi que la connaissance du tarif en cour de La Poste va vous permettre de déduire le prix exact de l’affranchissement. C’est donc là une étape indispensable.

L’oblitération du courrier

L’oblitération consiste en l’impression de l’affranchissement, c’est-à-dire d’une empreinte indiquant le prix à payer. Cette oblitération s’effectue soit directement sue l’enveloppe, soit, quand celle-ci est trop épaisse ou qu’il s’agit d’un paquet ou d’un colis, sur une étiquette autocollante. Ajoutons que vous pouvez, également, envoyés toutes sortes de recommandés ou d’envois spéciaux par ce système. Un nouvel avantage apparaît ici : la possibilité de personnaliser vos envois. Il vous est possible d’imprimer, avec l’affranchissement, des informations personnelles et visuelles. Telles que vos coordonnées et votre logo, car vos envois peuvent représenter un support très efficace de communication d’entreprise. Mais pour bien faire, il est nécessaire de s’assurer de la possibilité d’imprimer. En effet qui veut imprimer doit bénéficier d’encre pour ce faire. Cela peut sembler enfoncer des portes ouvertes, mais encore faut-il ne pas l’oublier. Aussi n’hésitez pas à vous munir de cartouches d’encre adaptées à votre machine. Vous les trouverez facilement en fonction de la marque de la machine, par exemple, vous pourrez trouver des cartouches adaptées à des machines PITNEY BOWES DM 220 i.

C’est désormais à la poste de jouer

Il ne reste donc plus qu’à expédier votre courrier. Ce qui n’entre pas dans les attributions de votre machine à affranchir. Un dernier effort vous sera donc demandé : mettre votre courrier à disposition de la poste. Cela peut se faire tout simplement en vous rendant dans le bureau de poste le plus proche, ou en déposant le tout dans votre boîte aux lettres ou bien, encore, en le confiant au facteur lorsque celui-ci se rend chez vous. Pour le reste, la poste se chargera d’acheminer et de distribuer vos envois et, enfin, de vous facturer en fin de mois. Car avec une machine à affranchir vous ne payez pas vos affranchissements d’avance mais une seule fois par mois.

Affranchir son courrier soi-même
5 (100%) 1 vote