Voyager à l’étranger pour apprendre une nouvelle langue séduit bon nombre de personnes. Cependant, le prix du voyage peut refroidir les plus rêveurs d’entre nous. Heureusement, des solutions existent pour financer un séjour linguistique. Que vous soyez étudiant, parent d’élève ou salarié, découvrez 5 astuces pour arriver à vos fins.

Le prêt personnel pour financer un séjour linguistique  

Trouver un séjour linguistique pas cher relève du miracle. Il faut dire que le budget doit prendre en compte plusieurs points : les billets d’avion, le coût de la vie du pays choisi, le logement, le prix des cours, ou encore la période de l’année. Ainsi, séjourner à Londres ou à New York vous coûtera plus cher qu’un voyage linguistique à Malte. 

Une option de financement telle que le prêt personnel permet de couvrir l’intégralité des frais propres à votre voyage. En effet, avec un crédit personnel, vous pouvez emprunter jusqu’à 75 000 €. De quoi être en mesure de payer l’essentiel de votre séjour (voire vos séjours) : du billet d’avion aux dépenses quotidiennes.

Notez que la demande pour un prêt personnel se fait rapidement : entre 48h et 4 semaines en moyenne. Cela reste donc une alternative rapide pour financer un séjour linguistique. Toutefois, gardez à l’esprit qu’un crédit vous engage : une fois accordé, le prêt doit être remboursé. Veillez donc à bien évaluer vos capacités de remboursement avant d’opter pour cette solution de financement. À savoir que chaque prêt a ses avantages et inconvénients. 

Les petits boulots : une solution pour les jeunes étudiants

Bien souvent, pour financer un séjour linguistique, les étudiants optent pour les bourses Erasmus ou la bourse des conseils généraux. Malheureusement,  ces bourses sont soumises à des critères très spécifiques : tous les élèves ne peuvent y prétendre.

Si vous ne pouvez bénéficier d’aucune aide financière, trouver un emploi dans le pays de destination est à envisager. Les avantages : 

  • Les petits boulots s’avèrent parfois plus efficaces que des cours pour apprendre une langue étrangère. De quoi améliorer plus rapidement votre aisance linguistique.
  • Les expériences professionnelles à l’étranger représentent un vrai « plus » sur votre CV.

Bien sûr, trouver un emploi à l’étranger demande de l’organisation, de la persévérance et de la motivation. Toutefois, aujourd’hui, de nombreuses plateformes en ligne permettent facilement de postuler à des jobs étudiants et des stages payés, n’importe où dans le monde. Notre conseil : privilégiez le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. 

solutions pour financer un séjour linguistique

L’épargne : une solution pour les parents 

Le souhait d’avoir des enfants polyglottes est partagé par de nombreux parents. Si ce désir vous anime, misez sur l’anticipation. Ainsi, dès la naissance de votre enfant, vous pouvez ouvrir pour lui un compte épargne pour l’aider à réaliser ses futurs rêves, comme le fait de financer un séjour linguistique. 

Plus vous commencez tôt, plus votre enfant pourra bénéficier d’un capital intéressant. Dans la liste des produits d’épargne préférés des parents, vous avez le livret A et le livret jeune. Une fois majeur, l’enfant est libre de dépenser, selon ses envies, la somme épargnée. 

Si, comme vous, il partage le goût du voyage et de l’apprentissage des langues, il pensera certainement à vous durant son séjour linguistique en Espagne, en Angleterre, ou dans n’importe quel autre pays, accessible grâce à votre esprit d’anticipation. 

Le CPF et le PTP : des solutions de financements pour salariés

L’apprentissage de l’anglais ou de toute autre langue étrangère n’est pas réservé qu’aux adolescents. Les adultes aussi peuvent envisager un voyage linguistique. Si vous êtes salarié, voici 2 options qui s’offrent à vous.

Le projet de transition professionnelle (PTP)

Cette formation, ouverte à tous les salariés, remplace le CIF. Pour résumer, le PTP permet à l’employé désirant changer de métier de s’absenter de son travail pour suivre une formation. 

Ainsi, dans le cas où le futur métier envisagé nécessite l’apprentissage d’une langue étrangère, il vous sera possible d’opter pour cette solution pour financer un séjour linguistique. L’avantage : vous êtes rémunéré durant toute la durée de votre formation.

Le compte personnel de formation (CPF)

Terminons cet article avec l’ultime solution pour payer des voyages linguistiques : le CPF. Ce service permet aux salariés de cumuler des droits de formation au cours de leur carrière professionnelle. Sauf cas particulier, votre compte personnel est alimenté de 500 € tous les ans, avec un plafond maximal de 5 000 €. Une somme qui pourra vous aider à financer un séjour linguistique.

Donnez votre avis !