Les meilleurs groupes électrogènes

meilleur groupe electrogene

Le groupe électrogène est utilisé comme moyen alternatif de production d’énergie électrique. Il est utilisé dans la grande majorité des cas sur les chantiers et d’autres lieux pour le fonctionnement de divers appareils. Il y a une grande variété de groupe électrogène sur le marché. Il est donc important de définir des critères importants pour un choix judicieux dans la panoplie des offres. Voyons ensemble comment choisir le meilleur groupe électrogène.


Les 3 meilleurs groupes électrogènes

28/11/2021 à 07:30

Comment choisir un groupe électrogène ?

Le fonctionnement du groupe électrogène

Le groupe électrogène est un appareil qui doit fonctionner en totale autonomie dans la production de l’électricité. Il faut donc s’assurer de la disposition d’un moteur de type thermique. Ce dernier mettra en mouvement un alternateur qui est encore désigné sous le vocable de génératrice. Ce dernier pourra alors générer le courant alternatif pour régler les situations de délestage. Le système de fonctionnement est alors un élément à prendre en compte pour le choix des groupes électrogènes.

La puissance au démarrage

Si vous voulez acheter un groupe électrogène, la première des choses qui doit attirer votre attention est sa puissance au démarrage. Elle est exprimée en kilo watt (KW) ou encore en kilo volt ampère (KVA). La balance en la matière est 1 kW est l’équivalant d’un 1kva si et seulement si le cos phi =1. Dans le choix du groupe électrogène, il est important de bien procéder à l’identification du niveau de puissance dont vous avez besoin en fonction de l’utilisation dudit groupe. La puissance des différents groupes électrogènes est présentée sur les fiches descriptives de chaque appareil. Il faut donc lire attentivement les notices et manuels d’utilisation.

La puissance du moteur du groupe électrogène

La puissance nominale du moteur est un critère à considérer pour choisir son groupe électrogène. Il faut savoir que ces appareils sont généralement équipés de moteurs monocylindriques à refroidissement intégrés qui fonctionnent à 3 600 TRS la minute. Qu’il soit au gasoil ou à l’essence, ils doivent pouvoir tourner pendant un minimum de 4 à 5 heures avant d’être éteint pour une trentaine de minutes avant la reprise des activités. Il est important de vérifier la présence de l’inverser. C’est une technologie qui fait l’adaptation de la vitesse du moteur au niveau de la consommation en courant par l’appareil alimenté. En fonction de l’usage, il est important d’en tenir compte pour l’atteinte des objectifs.

Le carburant utilisé

Les deux principaux types de carburants qui sont utilisés pour le fonctionnement des groupes électrogènes sont l’essence et le gasoil. Le choix de l’un ou de l’autre des carburants est guidé par les besoins des utilisateurs. En effet, les groupes électrogènes fonctionnant à l’essence sont indiqués pour l’usage domestique. Par contre, ceux qui utilisent le sont tournés vers les usages professionnels. Il faut dire que les groupes diesel sont plus indiqués dans les utilisations à grandes échelles et à forte puissance. Ce critère vient alors pour le choix en fonction de l’utilisation qui lui est destinée.

Le système interne de régulation de tensions

La régulation de tension fait partie des critères les plus pointus dans le choix des groupes électrogènes. En effet, la défaillance des systèmes de régulation interne est responsable des variations de tensions qui viennent causer des dommages de grande envergure dans les équipements nourris par les groupes électrogènes. Les oscillations du courant fourni par le groupe doivent être maintenues à un bon niveau par sa constance. Il faut alors veiller à la présence et à la fiabilité des différents systèmes intégrés. C’est un critère important dans le choix du meilleur groupe électrogène.

La technologie inventée

La technologie inventée est l’équipement du groupe électrogène quand le moteur monté est de quatre temps. C’est un système interne de régulation qui vient des dernières avancées technologiques. En effet, il assure la protection de tous les outils qui sont alimentés par le groupe électrogène. Le courant fourni est diffusé de façon sinusoïdale. À cette technologie on ajoute l’AVR. C’est une série d’options qui vient s’ajouter pour la régulation de l’alimentation des appareils qui présentent des sensibilités électroniques. Il est important de vérifier le type de technologie interne qui est appliqué pour la protection des appareils qui sont branchés sur le générateur.

Le niveau de la sonorisation du groupe électrogène

Dans la conception des différentes gammes de groupe électrogène, les premiers étaient caractérisés par le niveau de bruit élevé. De plus en plus on trouve des groupes silencieux dont les décibels émis sont nettement en dessous des émissions habituelles. La préférence d’un groupe électrogène au bruit ordinaire ou de type silencieux est motivée par l’utilisation qui lui est destinée, mais aussi par l’environnement au sein duquel on l’utilisera. Dans un milieu où les émissions de bruits sont contrôlées et restreintes, le choix des groupes silencieux est inévitable. Dans un environnement sans restriction, le choix est libre. La sonorisation reste alors un critère important.

Les modes de démarrage du groupe électrogène

Il y a une pluralité de mode de démarrage du groupe électrogène. Premièrement, le mode le plus connu est le démarrage électrique. Ce système de démarrage est identique à celui d’une voiture. Il suffit de tourner la clé pour mettre en marche le groupe. Deuxièmement, nous avons le démarrage à distance. Il s’agit d’un dispositif installé qui permet la mise en marche du groupe sans l’action de la manivelle ou de la clé de contact. Enfin, il y a le démarrage automatique. Ce mode de démarrage est utile quand le groupe électrogène est installé comme source alternative. Il se met en marche en cas de coupure de courant. Cette méthode de fonctionnement est contrôlée par une armoire de répartition.

Les diverses options

Les options viennent compléter les critères de choix pour avoir le meilleur groupe électrogène. Nous avons les critères liés à la matière de fabrication et d’isolation. En effet, il faut se rassurer de l’utilisation des matières qui opposent une solide résistance à la corrosion et aux chocs. Les critères liés aux poids et à la transportabilité du groupe électrogène sont aussi à prendre en compte. Les appareils destinés à un usage intense en milieu extérieur doivent être plus maniables grâce à leurs poids réduits. La transportabilité est facilitée par la disposition des kits brouette. Il est important d’accorder une attention soutenue dans ses critères optionnels.

L’observation des critères ci-dessus présents est le gage d’un choix judicieux pour avoir le meilleur groupe électrogène.

Donnez votre avis !