Les meilleurs télescopes

meilleur telescope

Dans le domaine de l’astronomie, il est indispensable d’avoir un instrument qui vous permet de voir le monde des étoiles : il s’agit du télescope. Ce dernier vous permet de voir les éléments qui sont loin de vous et qui se situent dans l’espace comme les planètes. Il présente plusieurs caractéristiques qui vous permettront d’atteindre des objectifs les plus lointains. Mais si le marché, il existe une variété de télescopes, provenant de différentes marques. Avec cette pluralité, il n’est pas toujours aisé de se retrouver au moment de choisir un modèle spécifique. Pour cela, notre présent guide vous servira de repère.


Les 3 meilleurs télescopes

28/11/2021 à 08:43

Comment choisir un télescope ?

Vous voulez acheter un télescope ? Voici quelques caractéristiques à prendre en compte pour faire un choix judicieux.

Le grossissement

C’est l’un des tout premiers critères de choix que vous devez prendre en considération. Il est en rapport avec l’élargissement du champ de vision. Pour calculer le grossissement du télescope, il vous suffit de faire la division de la longueur focale du tube optique par la longueur focale de l’oculaire.

Concernant la taille maximale du grossissement, faites la multiplication du diamètre du miroir ou de la lentille par 2 et pour le grossissement minimum, il faut diviser par 6 la taille du diamètre. Avec un diamètre de 120 mm, le grossissement sera de 240 mm, alors que le minimum est de 20 mm.

Le diamètre de l’objectif

Avec les télescopes, vous serez en présence de plusieurs diamètres. Ces derniers n’ont pas pour but de grossir ce que vous regardez, c’est l’oculaire fixé au tube qui joue ce rôle. Plus votre télescope est grand, plus le diamètre est de taille. Pour un début, un diamètre de 60 mm est conseillé.

Vous rêvez de voir la galaxie ? Le télescope qui répond à votre exigence est bien évidemment celui qui est doté d’une ouverture de 200 mm. Avec cette dimension, vous pourrez explorer les moindres détails des objets célestes et chaque planète du système. Par contre, avec une dimension inférieure (114 mm), vous pourrez juste contempler les planètes sans avoir accès à certains détails.

Le télescope qui a les dimensions dans les normes vous permet de voir l’astre lunaire et les planètes voisines de la terre comme Jupiter et Saturne.

La monture

Elle permet de maintenir le télescope lors des observations. Il existe plusieurs types de montures. Nous avons par exemple :

  • La monture équatoriale : cette monture nécessite un réglage appelé la mise en station qui permet de positionner la rotation de la lunette dans une position parallèle à la rotation de la Terre. Cette position permet de suivre facilement la course des étoiles grâce à un mouvement de rotation à vitesse constante. Pour une utilisation optimale, il est possible de motoriser la monture afin d’obtenir un suivi équatorial linéaire des astres.
  • La monture azimutale : c’est une monture qui permet une observation en visuel. Son orientation se fait de deux manières : manuellement ou motorisée. Elle est caractérisée par un axe vertical et horizontal permettant de suivre le déplacement des astres en coordonnant les mouvements de gauche à droite et de bas vers le haut. Elle est plutôt conseillée pour les débutants en astronomie.
  • La monture Dobson : c’est une monture qui fonctionne sur le principe de la monture azimutale. Elle a une base en bois qui propose une rotation de gauche à droite et s’incline parfois du haut vers le bas.

Le lieu d’observation

Voici un critère de choix que beaucoup d’amateurs ne prennent pas en considération. Ceci est en réalité plus important que tous les autres critères. En effet, vous pouvez avoir le télescope le plus performant au monde, si les conditions ne sont pas réunies, votre instrument sera un simple objet de décoration.

Le lieu d’observation doit prendre en considération les éléments qui peuvent vous empêcher de bien voir l’astre lunaire ou la galaxie. Par exemple, un ciel nuageux, la lumière artificielle, la pollution lumineuse, le vent, etc. Ainsi, le lieu idéal pour une bonne observation c’est la campagne, pour des résultats concluants. En ville par contre, vous serez exposé aux problèmes cités ci-dessus. C’est en fonction de cela que vous déterminerez la puissance de votre appareil.

Les caractéristiques des tubes

Ici, vous serez en présence de 03 différents types de tubes.

  • Le tube catadioptrique : il est composé d’un miroir primaire et d’une lentille (lame de Schmidt). L’avantage de ce type de tube est qu’il offre une longue focale et un tube court.
  • Le tube réfracteur : encore appelé lunette astronomique, le tube réfracteur est composé d’une lentille, d’une optique. Il présente un double avantage : observations astronomiques et terrestres.
  • Le tube réflecteur : il focalise la lumière en direction de l’oculaire grâce à l’action du miroir. Il est moins cher avec un gros diamètre.

L’utilisation d’un télescope

C’est bien d’avoir un télescope performant, mais il est encore mieux de savoir l’utiliser et d’en tirer profit. Tout d’abord, vous devez savoir que l’habillement est aussi important. Vous devez vous sentir à l’aise dans ce dernier afin de passer une bonne soirée à la belle étoile. Le problème de certains utilisateurs, c’est le réglage optique. Ce dernier se fait grâce à certaines techniques importantes. Pour mieux bénéficier de votre instrument, voici quelques astuces d’utilisations.

Comprendre le fonctionnement du télescope

Au début, il est important d’identifier l’objet à observer. Ainsi vous pouvez adapter votre télescope de telle sorte que vous pourrez atteindre l’objet. Ensuite, ajustez l’instrument pour obtenir un grossissement normal. Plus votre grossissement est trop, plus vous risquez de voir un objet flou. Enfin, adaptez-vous à la position de votre appareil, surtout chercheur, qui est fixé sur la monture, le trépied au côté de l’appareil.

Examiner le ciel

Vous voulez voir les étoiles ? La galaxie ? L’astre lunaire ? Attendez le soir pour le faire. Le télescope n’est pas utile en journée. Pour bien voir l’objet, il faut de l’obscurité. Toutes les conditions sont réunies pour regarder le ciel ? Pour ce faire, équipez-vous d’une carte ou d’un guide sur les astres ou sur les objets de la galaxie. Avec ces documents, vous pourrez connaître à l’avance les heures des observations et les planètes qui seront faciles à voir en ce moment.

Le prix d’un télescope

Le prix d’un télescope varie en fonction des atouts qu’il offre. Ainsi, le prix minimum est de 100 euros, par contre le prix maximum est de 30 000 euros. Pour un débutant, il faut un budget de 300 euros. Retenez qu’il en existe plusieurs types, comme la lunette astronomique, le télescope réflecteur et celui catadioptrique.

Le télescope possède des atouts importants qui vous aideront à scruter les planètes et les étoiles. Pour cela, il vous suffit de faire le meilleur choix et de bien en prendre soin.

Donnez votre avis !