Les meilleures lampes frontales

Les meilleures lampes frontales

Lorsque vous devez effectuer un travail dans un endroit peu éclairé, la lampe frontale peut être d’une aide intéressante. Il faut cependant bien la choisir pour qu’elle vous serve au mieux dans votre tâche. Il faut savoir qu’on trouve sur le marché une multitude de modèles que se distinguent par plusieurs détails. Voici une sélection de critères que vous pouvez considérer avant d’acquérir un modèle spécifique.


Les 3 meilleures lampes frontales

04/10/2022 à 12:37

Comment choisir une lampe frontale ?

L’intensité de son éclairage

Une lampe frontale a vocation à vous offrir une bonne visibilité dans un environnement mal éclairé. Elle doit donc produire un rendement lumineux suffisant pour vous servir effectivement. Plusieurs modèles offrent une intensité d’éclairage qui s’exprime en Lumens. C’est en fonction des zones que vous comptez explorer qu’il faut faire votre sélection. Les modèles les plus basiques qui serviront quand même font au minimum 50 lumens. Pour l’exploration d’une zone calme et peu accidentée, 50 à 150 lumens suffisent. Toutefois, pour s’aventurer dans des endroits plus exigeants, il faudra un modèle doté de presque 200 lumens ou plus.

La distance couverte par la lampe frontale

Tous les modèles n’éclairent pas sur la même distance. C’est en fonction du type de faisceau que vous possédez sur un modèle spécifique que vous pourrez déterminer la distance couverte par lui. La distance s’exprime normalement en mètres. Selon l’usage que vous ferez de la lampe frontale, il y a un minimum de distance que celle-ci doit couvrir pour une utilité optimale. Il est important de préciser que ce critère n’a rien avoir avec la puissance de l’équipement que l’on définit en lumens. Faites donc attention à les distinguer.

Le type de faisceau de la lampe

Les faisceaux diffèrent en fonction de l’utilisation de la lampe. On distingue les faisceaux étroits des faisceaux larges. Les premiers sont précis et permettent d’éclairer sur une longue distance. Leur lumière est droite et ils sont parfaits pour la mise en évidence de points éloignés. Ils sont faits pour éclairer pendant que vous vous orientez sur un chemin sombre par exemple. Les secondes ont une portée moins importante, mais ils permettent de mieux éclairer sur une courte portée. C’est l’idéal à choisir quand vous souhaitez éclairer une pièce par exemple. Un modèle avec les deux options est une alternative intéressante.

Le degré d’éclairage

Il s’agit du niveau de luminosité produit par la lampe frontale. La meilleure option est de vous procurer un modèle capable de se régler en fonction de vos besoins ponctuels. Le plus souvent, les modèles sont dotés de deux modes standards : faible et élevé. Il y a tout de même des modèles qui proposent d’autres modes alternatifs pour une meilleure polyvalence. Un tel modèle pourrait par exemple vous permettre d’utiliser un mode flash destiné à attirer l’attention de personnes pour qu’elles vous portent assistance. L’utilité de cette fonctionnalité est de signaler votre détresse.

Le mode idéal d’alimentation

Il vous revient de déterminer ce qui vous convient davantage entre l’option des piles et celle d’une batterie. Il faut savoir que les piles offrent une alimentation de la torche frontale sur une longue période, mais fournissent une énergie moindre. A contrario, une batterie sera plus performante du point de vue de la puissance d’alimentation, mais moins durable à long terme. Il faut la recharger par USB. Il faut noter que si vous choisissez un modèle alimenté par des piles, il vaut mieux utiliser des piles rechargeables, car c’est plus écologique et économique.

L’autonomie de la lampe frontale

Sur le terrain de l’autonomie, les lampes les plus intéressantes semblent être celles aux lumens les plus bas. Plus la puissance de la lampe est grande, moins elle est autonome. Néanmoins, un autre facteur entre aussi en ligne de compte pour déterminer l’autonomie d’une lampe frontale : le temps et la fréquence d’utilisation de celle-ci. Si elle est utilisée très souvent et pendant longtemps, il sera normal de la voir faiblir rapidement en puissance. Votre choix ici va résulter d’un compromis entre puissance, mode d’alimentation et fréquence d’usage. De cela dépend le temps pendant lequel vous pourrez utiliser votre lampe.

Le poids de la lampe frontale

Il faut garder en tête que la lampe frontale est censée se porter sur le front. Elle se fixe en fonction du système de fixation prévu pour cela et doit rester en place pendant tout le temps que vous l’utiliserez. Si elle est trop lourde, vous aurez du mal à la porter longtemps. Votre tâche s’en verra compromise. Il faut donc vous assurer que le modèle qui vous intéresse est suffisamment léger pour permettre de travailler sans vous épuiser physiquement. La majorité des modèles font un poids d’environ 200 grammes, ce qui est relativement correct. Prenez cela en compte en choisissant.

L’endroit où s’insèrent les piles

L’endroit où les piles d’une lampe frontale s’insèrent peut vous faire gagner en équilibre et en ergonomie. Certains modèles intègrent leurs piles à l’avant de la lampe. D’autres disposent d’un emplacement plutôt situé à l’arrière de la tête. Cette dernière option est sans doute la plus pratique, car répartissant également le poids de la lampe torche tout autour de la tête. Son poids est par conséquent moins pesant sur le front.

Les options complémentaires qui pourraient vous intéresser

Tous les critères précédemment énumérés ont une importance certaine, mais d’autres pourraient être décisifs dans votre choix final. Par exemple, sur certains modèles, vous allez pouvoir profiter d’une bonne étanchéité. C’est un détail qui devient assez important quand vous faites de l’exploration sous la pluie par exemple. Sur un modèle non étanche, vous risquez d’avoir un appareil endommagé par l’eau.

Attention, ce n’est pas parce qu’un modèle est dit étanche qu’il est absolument résistant aux liquides. Il peut avoir une limite et il vaut mieux la connaître. Dans tous les cas, ces modèles ne tiennent pas longtemps en immersion ou en cas d’éclaboussure. Cela signifie qu’il faut quand même éviter autant que faire se peut de les exposer à du liquide. De même, un modèle possédant une lumière rouge peut être utile. Il se révèle salvateur dans les cas où vous vous retrouvez en pleine exploration et que votre lampe se décharge. La lumière rouge peut alors servir à communiquer votre détresse aux éventuels passants pour obtenir leur aide.

Enfin, le dernier critère sur lequel vous devez mettre l’accent est le prix. Il est conseillé de choisir un modèle qui jouit d’un meilleur rapport qualité/prix.

Donnez votre avis !