Kit solaire : 6 points incontournables à connaître

kit solaire

Envie de réduire vos factures EDF ? Vous souhaitez avoir de l’électricité en site isolé ? L’installation d’un kit solaire autoconsommation répond à ces besoins ! La transition énergétique encourage de plus en plus de particuliers à privilégier les énergies renouvelables. Poussés par le désir de devenir indépendant sur le plan énergétique, ils se lancent dans l’installation de panneaux solaires. Mais avant de sauter le pas, découvrez 7 informations clés sur ces kits !

Qu’est-ce qu’un kit solaire ?

Attention à ne pas confondre 2 définitions :

  • les kits se référant au matériel utilisé pour installer un panneau solaire ;
  • et les kits solaires désignant une installation, clé en main, à monter par vous-même. 

Aceboard traite uniquement la deuxième définition, à savoir la commande et l’installation de panneaux solaires par soi-même. 

En France, le kit solaire trouve une grande popularité dans les zones où le soleil est roi, et où l’accès au réseau électrique fait défaut. Mais depuis quelques années maintenant, des consommateurs se jettent sur cette solution pour réduire leur consommation d’énergie. Qu’ils soient installés sur votre toiture ou votre jardin, ces kits s’adressent aux plus bricoleurs d’entre nous. 

En fonction du fournisseur choisi, vous trouverez, dans votre kit, plusieurs composants dans votre panneau solaire : 

  • un module photovoltaïque (ou plusieurs) ;
  • un onduleur (souvent des micro-onduleurs plus simples à installer) ;
  • le boîtier de protection ;
  • le câblage ;
  • le système d’intégration. 

Selon les options ajoutées, vous pouvez également y trouver une batterie solaire ou un gestionnaire d’énergie. Le produit commandé est accompagné d’une notice explicative ou des tutoriels vidéo pour vous aider à installer votre kit solaire. 

Kit solaire site isolé

Quels sont les avantages d’un panneau solaire ?

Sans surprise, l’avantage principal du kit solaire est son prix au Kilowatt crête (kWc). En effet, avec une installation “maison”, vous tournez autour de 2€/Wc, voire moins, comparé à une installation classique effectuée par un professionnel (entre 2,8€ et 3€/Wc). Le tarif s’avère donc particulièrement attractif pour le particulier.

Ajoutons à la liste des avantages la facilité des démarches administratives. Ainsi, contrairement à des panneaux solaires installés par un spécialiste, les kits solaires ne requièrent pas : 

  • de déclaration préalable dans le cas où l’installation ne dépasse pas 1m80 du sol et se trouverait ailleurs que sur un toit ;
  • de demande complexe auprès d’Enedis ;
  • et d’un certificat Consuel si le kit est précâblé.

Les limites du kit solaire : que retenir ?

Absence d’aides

Gardez à l’esprit que le choix d’un kit solaire implique de renoncer à certaines aides offertes lors d’une installation de panneaux solaires classiques. En effet, seuls les modèles installés par des professionnels peuvent prétendre à des coups de pouce et à des primes énergie. En d’autres termes, l’autoconsommation totale vous prive des aides suivantes :

  • la prime à l’autoconsommation ; 
  • et les tarifs d’achats pour l’autoconsommation avec vente du surplus. 

Devenir autonome n’apporte pas que des avantages ! De même, vous dites adieu aux assurances des artisans professionnels (ex. assurance décennale, reprise de chantier).

Ciblé sur les bricoleurs

N’oubliez pas que le kit solaire est à monter soi-même. Vous êtes bricoleur ? Parfait, vous devriez pouvoir vous en sortir avec les notices et guides vidéo qui accompagnent  le produit commandé. Dans le cas contraire, l’entreprise peut être périlleuse… Assurez-vous d’avoir les compétences nécessaires avant de vous lancer dans une installation assez technique.   

Autoconsommation totale obligatoire

En installant vous-même votre kit solaire, vous devez faire de l’autoconsommation totale. Traduction : vous vous engagez à utiliser la totalité de votre production d’électricité. Un modèle qui demande de respecter certaines conditions.

Vous devez raccorder au réseau électrique chaque installation photovoltaïque. Cela permet d’injecter l’énergie non consommée dans le réseau. Enedis exige d’ailleurs à ce que les installations ne dépassent pas une puissance de 3 kWc. Ce modèle peut donc s’avérer limitant. En effet, en France, l’autoconsommation totale est encadrée par la CACSI : cette convention vous engage à céder gratuitement le surplus d’électricité au lieu de le vendre. 

L’indépendance énergétique n’est donc pas tout à fait atteinte. Bien sûr, cela ne s’applique pas pour les sites isolés.  

Kit solaire jardin

Quel kit solaire choisir en autoconsommation ?

Que vous souhaitiez installer un kit photovoltaïque pour votre camping-car ou pour le toit de votre maison, commencez par déterminer vos besoins réels. Puis, évaluez la production de votre kit en fonction de 3 facteurs. 

Déterminer votre consommation : faites un inventaire des appareils à alimenter. Le mieux est de vous référer aux données inscrites sur votre facture d’électricité. Intéressez-vous particulièrement à votre consommation durant les heures pleines. Vous pourrez alors décider s’il faut plus d’un panneau solaire, des batteries en plus et d’autres systèmes de stockage d’énergie.

Votre zone géographique :  on ne vous apprend rien, sans soleil, la production d’énergie est au plus bas. Votre localisation vous aidera à sélectionner le dimensionnement de l’installation à choisir. Un point qui diffère selon le pays et votre positionnement géographique (Nord ou Sud). 

Pensez également aux éventuels ombrages sur le lieu d’installation, ainsi que les variations de l’ensoleillement en fonction des saisons.

L’inclinaison et l’orientation du panneau solaire : en France, pour produire un maximum d’énergie sur l’année, il est conseillé d’opter pour des panneaux solaires exposés plein sud et inclinés à 30°. Assurez-vous d’éviter les positions grisées qui altèrent la productivité de vos kits photovoltaïques.

Où acheter un panneau solaire en France ?

Vous pouvez acheter un kit solaire de différentes manières. La plus répandue reste l’achat en ligne. Sur internet, de nombreux modèles sont disponibles variant en fonction du budget. Mais ne vous attardez pas uniquement sur le prix lors de l’achat. Pensez aux détails suivants : 

  • la présence de rails de fixation dans le kit ;
  • la prise en charge de la convention d’autoconsommation dans le prix annoncé ;
  • la prise en charge de la livraison ;
  • et les informations présentées dans les garanties des composants. 

Lors du choix du produit, faites également attention à la qualité des matériaux.

Bien sûr, même en se renseignant avec soin, choisir un kit solaire s’avère compliqué. N’hésitez pas à faire appel à des experts. 

Prix installation panneau solaire : quel budget prévoir ?

Pour une puissance de 3 kWc (le standard), prévoyez un budget approximatif entre  2 000 € et 4000 €/kWh. Très abordable, ce prix s’explique en grande partie par le fait que vous ne payez pas la main-d’œuvre. Ce modèle d’autoconsommation reste donc une excellente alternative pour réaliser des économies d’énergie. C’est également une bonne manière, à votre échelle, de participer à la transition vers l’énergie verte.

Donnez votre avis !