Découvrez ces stratégies inédites pour l’achat d’une première maison sans apport initial

0
25
Stratégies achat première maison sans apport

Avoir sa propriété immobilière peut se révéler fondamental. Le plus intéressant est de réussir à devenir propriétaire de sa première maison sans disposer d’un apport initial.  En effet, de nouvelles solutions innovantes émergent pour permettre d’accéder à la propriété sans avoir à économiser ou disposer d’un apport conséquent. Découvrez ces stratégies inédites qui ouvrent de nouveaux horizons aux futurs acquéreurs pour leur premier achat immobilier.

Sommaire

Contracter le bail d’achat progressif 

Le bail d’achat progressif, aussi appelé bail réel solidaire, est un montage immobilier permettant de devenir propriétaire sans apport initial. Son principe consiste à louer un logement pendant une période déterminée, avec une partie de votre « loyer” qui  sert à constituer progressivement votre apport. 

Cette période peut être comprise entre 15 et 25 ans. À l’issue de ce bail, vous devenez pleinement propriétaire en souscrivant un prêt immobilier classique pour financer le reste du montant à payer. Ce procédé vous permet d’acheter progressivement votre propriété sans un apport initial. L’inconvénient à utiliser cette méthode est qu’il y a une limitation des logements éligibles. Par ailleurs, des plafonds de ressources sont fixés par le bailleur. 

À lire : Location de maison : quels critères à prendre en compte ?

Choisir le prêt immobilier sans apport

Certains établissements proposent des prêts immobiliers qui ne nécessitent aucun apport personnel. L’achat à 100 % est ainsi rendu possible pour les primo-accédants, grâce à l’assurance emprunteur qui couvre le risque en cas de défaillance. Notez que  des conditions d’éligibilité très strictes sont fixées. Il s’agit de :

  • CDI récent ;
  •  quotités de remboursement basses ;
  • dossiers solides.  

Ces établissements proposent des taux d’intérêts attractifs. Ils assurent également le financement total de votre achat immobilier. Vous risquez toutefois de respecter des conditions draconiennes. 

Opter pour le prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro reste une option abordable sans apport personnel. Il permet de financer jusqu’à 40 % du montant de l’achat pour une résidence principale en secteur réglementé. Vous aurez à combiner ce type de prêt avec un autre prêt immobilier classique afin de couvrir le reste du financement. Ce prêt immobilier implique le paiement des mensualités  allégées. Il est réservé au neuf ou à l’ancien avec travaux.

À retrouver dans le même site : Comment demander un crédit à la banque 

Se rendre sur les sites de Crowdfunding immobilier

Le crowdfunding, ou financement participatif, offre une nouvelle voie pour réunir l’apport initial. Des plateformes spécialisées permettent de lever des fonds de façon collective auprès d’investisseurs particuliers. Ces derniers espèrent un rendement attractif avec la revente future du bien. C’est une option adaptée aux jeunes actifs ou aux profils plus atypiques écartés du crédit classique.  Avec ce système, vous aurez à faire le partage de la plus-value à la revente.

 

Faire l’exploration des aides familiales 

Dernière piste, mais non des moindres : solliciter l’aide financière de ses proches. Vous pouvez obtenir un don d’argent pour constituer l’apport initial. Un parent peut aussi se porter caution auprès de l’établissement bancaire, de façon temporaire ou sur toute la durée du prêt. Enfin, le prêt intergénérationnel ou viager temporaire sont des options de financement solidaires. Ici, ce sont les liens familiaux qui sont valorisés. 

 

Sans avoir à économiser patiemment pendant des années, vous pouvez concrétiser votre rêve d’accession à la propriété grâce aux solutions innovantes présentées. 

Lire aussi : Marché de l’immobilier à Boulogne Billancourt: quels sont les tendances ?

Donnez votre avis !