5 conseils essentiels pour éviter un incendie domestique

5 conseils essentiels pour éviter un incendie domestique

Comment éviter un incendie domestique ? C’est souvent la hantise des propriétaires ou locataires : voir son logement partir en fumée. Et cela concerne autant les souvenirs des bons moments passés dans votre maison que les objets chers à votre cœur (tout comme les objets de valeurs financières)… Bref, voir tout ce que l’on a construit depuis des années s’évanouir dans les flammes est un traumatisme que personne ne souhaite vivre. Heureusement, il existe des solutions pour éviter ce genre de drames.

1er conseil : installer un dispositif d’alerte pour être prévenu en cas d’incendie domestique

C’est désormais même une obligation. En effet, depuis la publication de l’arrêté du 5 février 2013, chaque logement, que ce soit une maison, un appartement, un studio ou un loft, doit être équipé d’un détecteur de fumée, aussi appelé « détecteur avertisseur autonome de fumée » (Daaf). Ce dispositif sonore fonctionne à l’aide d’une pile qui couvre une durée de vie comprise entre 10 et 15 ans.

Que vous soyez propriétaire ou locataire, ce système de protection est à fixer au plafond, à proximité des chambres, dans un lieu de passage, éloigné si possible de la salle de bain et de la cuisine, afin d’éviter des déclenchements intempestifs. La détection des incendies sera alors plus fiable, et non biaisée par des vapeurs d’eau ou de la fumée provenant du four.

Le saviez-vous ? Il est possible de réaliser un diagnostic en ligne pour déterminer quel dispositif de sécurité incendie est le plus adapté à votre logement. Car, selon les environnements, plusieurs alarmes incendies doivent être installées afin de couvrir la totalité de la surface d’habitation.

2e conseil : vérifier régulièrement les installations du logement

Certes, les cheminées sont très agréables, mais elles sont souvent à l'origine d'un incendie domestique.
Certes, les cheminées sont très agréables, mais elles sont souvent à l’origine d’un incendie domestique.

Et par installation, on pense surtout à la cheminée. En effet, malgré le confort qu’offre un feu de cheminée, ces installations sont souvent à l’origine d’un départ d’incendie domestique. C’est pour cela qu’il est essentiel de faire ramoner sa cheminée, et tous les autres conduits, au moins une fois par an. Le ramonage évite alors l’accumulation de résidus de suie dans les évacuations prévues à cet effet. Si les conduits sont bouchés, la chaleur produite par les flammes entraîne un fort risque d’incendie domestique.

Idem pour les installations électriques ou les chaudières à gaz. Dans un mauvais état, elles risqueraient d’être à l’origine d’un départ de feu. Un entretien annuel s’impose, surtout concernant le gaz. L’intervention d’un technicien agréé est obligatoire, tant pour le propriétaire que le locataire.

3e conseil : allumettes, briquets, cigarettes…

Autant d’objets qui doivent être manipulés avec précaution. Premier conseil : ne les laissez jamais à la portée des enfants. Un accident pouvant entraîner de graves brûlures est vite arrivé ! C’est aussi le cas pour les personnes qui fument à l’intérieur de leur logement. Une cigarette mal éteinte peut être le départ d’une catastrophe (qui aurait pu être évitée). C’est pourquoi on déconseille toujours aux fumeurs de « s’en griller une » dans la chambre (les draps ou les rideaux peuvent rapidement s’enflammer).

4e conseil : prudence dans la cuisine

Pour les fans de cuisine, attention aux flammes !
Pour les fans de cuisine, attention aux flammes !

Après la cheminée, la cuisine est le lieu le plus fréquent des départs de feu. Un torchon à proximité du four, une plaque de cuisson laissée allumée, une cuisson à l’huile qui dégénère… Bref, vous l’aurez compris, si vous êtes un fin cuisinier, restez tout de même vigilant.

Au-delà du fait de cuisiner, certains appareils sont également dangereux. On pense notamment au grille-pain, qui est souvent la cause d’un incendie domestique. Pensez à le débrancher lorsque vous ne vous en servez pas (et par la même occasion, n’insérez pas d’objets en métal -de type fourchette- à l’intérieur pour éviter l’électrocution).

5e conseil : les branchements électriques

Pas besoin de cheminée, de barbecue ou de cuisiner pour qu’un incendie domestique se déclare. Cette catastrophe peut trouver son origine dans un dysfonctionnement de branchement électrique. Un courant mal adapté à l’objet branché, une surconsommation d’électricité, ou carrément une multiprise surchargée peuvent avoir des conséquences dramatiques sur votre logement.

Que faire en cas d’incendie domestique ?

Ne jouez pas les héros, si le feu se déclare, gardez votre sang froid et procédez par étapes :

  • alertez les pompiers et les autres habitants ;
  • mettez vous en sécurité à l’extérieur du bâtiment en flammes ;
  • essayez de distinguer si tous les habitants sont sortis, afin d’en alerter les secours.

Certaines personnes très prudentes peuvent aussi se former à la gestion de départ d’incendie, notamment à l’utilisation d’extincteur (voire même, en posséder un à domicile).

Appelez les pompiers dès que vous réalisez que l'incendie domestique s'est déclaré.
Appelez les pompiers dès que vous réalisez que l’incendie domestique s’est déclaré.
Donnez votre avis !