D’où vient la tradition des cartes de vœux ?

photo

Envoyer une carte de vœux pour souhaiter la bonne année est désormais devenu incontournable. Mais, savez-vous d’où provient cette tradition ?

Les anglais furent les premiers

Comme souvent, la mode des cartes des vœux, nous vient de nos cousins d’outre-Manche. En 1840, suite à l’apparition du premier timbre-poste en Grande-Bretagne, les échanges de courrier ont commencé à prendre de l’ampleur. Peu après, grâce au développement des techniques de lithographie, l’envoi des cartes de Noël (Christmas Card) s’est popularisé. Elles étaient de couleur, souvent décorées simplement avec du houx ou du gui. En général les cartes de Noël étaient envoyées pendant la période de l’Avent. Elles souhaitaient un Joyeux Noël et, par la même occasion, une belle année. A l’époque, on ne se formalisait pas comme de nos jours sur le fait de pouvoir souhaiter la bonne année avant la date fatidique du 1er janvier. Cela n’était pas considéré comme de mauvais augure.

Les français ont suivi

La mode de la « Christmas Card » s’est répandue, par la suite, dans toute l’Europe y compris en France. Avec le temps ces cartes qui avaient pour but de souhaiter un joyeux Noël se sont transformées en cartes de vœux pour souhaiter une bonne année. Ce fût un nouvel usage, même en Angleterre, qui depuis perdure.

Néanmoins, il est à noter qu’en France il existait une vielle tradition qui consistait à rendre visite de façon tout à fait informelle à ses proches, amis ou collègues de travail dans les quinze jours qui suivaient le 1er janvier. Le but était de rendre ces jours encore plus festifs en offrant des cadeaux ou de simples marques d’amitié. D’ailleurs les étrennes est un reste de cette tradition française ancestrale.

La lettre de nouvel an

 Au moment de la nouvelle année les gens avaient pour coutume d’envoyer des lettres à la famille et aux amis pour souhaiter la bonne année. En parallèle à ce rituel, l’usage de la carte de Noël illustrée a pris de l’ampleur et les deux pratiques ont fusionné pour aboutir à la carte de vœux telle que nous la connaissons aujourd’hui, illustrée avec un petit mot pour les souhaits.

Plutôt que d’être décorées avec du gui ou un sapin elles mettaient en scène des fleurs, de jeunes femmes ou des enfants portant des cornes d’abondance, symbole universel de la prospérité. Puis, les chiffres de l’année ont été rajoutés avec certains symboles de chance comme le trèfle ou le fer à cheval.

La carte de vœux moderne

De nos jours il existe de nombreuses façons de véhiculer ses souhaits de bonne année. Il existe de nombreuses cartes de vœux déjà prêtes que vous pouvez trouver dans le catalogue Centrakor ou alors vous pouvez aussi en créer vous-même et les imprimer directement. La tendance est aussi l’envoi par e-mail, sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram ou par sms.

Cependant, bien que les cartes virtuelles soient de plus en plus utilisées, celles sur papier font encore de la résistance !

La carte de vœux classique revêt un aspect plus formel, plus durable et précieux qu’une carte virtuelle et fera sûrement plus plaisir à vos proches ou amis intimes qu’un simple post général sur les réseaux sociaux.

 

D’où vient la tradition des cartes de vœux ?
Laissez votre avis