Djilsi est un youtubeur originaire de la ville de Toulouse et a percé grâce à ses vidéos filmées en caméra cachée qui ont fait le tour de la toile. Mais qui se cache réellement derrière le personnage avec ces séquences parfois délirantes ? Nous vous dévoilons tout sur le vrai Djilsi ! 

Qui est Djilsi ?

De son vrai prénom Sidjil, Djilsi est un créateur de vidéos sur YouTube. Il a franchi le cap du million d’abonnés en 2022. Sa chaîne a vu le jour en juin 2018 et ses vidéos font aujourd’hui plus de 800 000 vues en moyenne, dont plus de 2 millions sur “On visite les Etats-Unis en camping-car ».

D’après lui, ses vidéos sont d’abord un “kiff” personnel, pour faire ensuite “kiffer” les gens. D’où probablement le succès qu’il doit avant tout à son goût de l’aventure et à son authenticité dans ce qu’il fait. Et bien sûr, au partage à ses abonnés ainsi que l’accueil positif que ces derniers ont fait à ses réalisations. 

Les vidéos à la sauce Djilsi

Djilsi

D’après le YouTubeur, ses créations seraient un mélange entre “l’aventure, les délires entre potes et les voyages”. A travers lesquels il prend du plaisir tout en le partageant avec ses followers. Son public passe ainsi des moments à la fois de détente, de rigolade, mais également de découverte de différents endroits sur la planète. 

Djilsi s’est fait connaître grâce à sa vidéo qui a fait le buzz intitulée “le pire élève à la fac”. Il s’agit d’une vidéo tournée en caméra cachée à l’université Jean Jaurès de Toulouse. Elle lui a d’ailleurs valu une plainte déposée par l’administration de la fac en question ! La scène se déroule dans l’amphithéâtre où Djilsi a fait des “pranks” (comprendre des blagues en action). Le vidéaste ne s’attendait pas à la retombée de cette vidéo sur la toile.

Il a également créé les séries de vidéos “On va où ?” dans lesquelles il choisit avec ses amis des destinations au hasard sur Google map pour les visiter et y réaliser des défis choisis par ses abonnés. Le concept a fait voyager le groupe dans les pays les plus improbables ! 

Djilsi raconte ses débuts

Djilsi

Nous savons que les blagues et les défis sont sa spécialité, à part nous faire visiter des endroits parfois insolites. Il nous a confié que depuis ses 11 ans, son objectif était d’avoir une présence sur Internet. Son tout premier post était une séquence de lui réalisant des parcours. Vous vous rappelez sans doute l’époque des Yamakasi ! Il a donc testé plusieurs plateformes avant de finalement percer sur Youtube vers ses 21 ans. 

Il raconte avec le sourire l’époque où il n’avait que 300 abonnés et créé une web série racontant son quotidien. “Ne lâchez rien” conseille-t-il aux plus jeunes qui voudraient aussi réussir dans le même domaine. Le secret est de tout faire avec le cœur et de ne jamais s’arrêter malgré les phases où tout semble aller mal. Il fait référence aux accueils parfois négatifs, aux commentaires, au nombre de vues qui peuvent parfois ralentir, etc. 

Djilsi et sa réussite sur Youtube

Réussir sur les réseaux sociaux rime surtout avec partenariats. Djilsi n’est pas en reste avec aujourd’hui des signatures avec d’autres influenceurs et aussi des marques. Il a récemment participé au GP Explorer (concours de pilotage de F4) organisé par Squeezie. L’événement était en partenariat avec Alpine. 

Certaines de ses vidéos sont aussi sponsorisées par NordVpn. D’autres marques peuvent accompagner Sidjil et ses amis en fonction du contenu des épisodes (restauration mobile et fast food, marques d’équipements et accessoires, etc.).

Et côté vie privée ?

Djilsi est né en 1994 en Russie, dont il évoque parfois la nostalgie culinaire et culturelle. Il est marié depuis 2016 et affirme être heureux en couple. Il est également proche de sa mère, qu’il confie avec tendresse enregistrer toutes ses stories Instagram et regarder toutes ses vidéos.  

Quel est le rêve de Djilsi ?

Il nous partage que depuis l’enfance, Djilsi a toujours aspiré à intégrer un jour le monde du cinéma ! Nous le lui souhaitons !

Djilsi est présent sur tous les réseaux sociaux : YouTube, Instagram, Twitter et Tik Tok. 

Donnez votre avis !