Comment trouver un bon détective privé en 5 étapes ?

Comment trouver un bon détective privé

Oubliez Sherlock Holmes. Les vrais détectives privés ressemblent peu aux clichés présentés dans nos livres et nos films cultes.  Recherche de personnes, filature, surveillance, ou encore soutien en action judiciaire, l’enquêteur privé intervient sur différentes missions. Engager un détective privé s’avère donc très utile en cas de besoin. Mais encore faut-il bien le choisir. Alors, comment trouver un bon détective privé ? Suivez nos conseils !

Identifier ses besoins avant l’enquête privée 

Dans le milieu, il existe 2 types d’enquêteurs : les généralistes et les spécialistes. Ainsi, pour être sûr de trouver le bon détective privé, commencez par définir l’ensemble de vos besoins. À savoir que les enquêteurs professionnels accompagnent les particuliers et entreprises sur un large éventail de missions.

  • Droit civil : adultère, divorce, garde d’enfant, pension alimentaire, recherche de débiteur ou encore enquête de patrimoine.
  • Droit commercial : vol en entreprise, fraudes, surveillance de la concurrence déloyale, d’un détournement de clientèle ou des contrefaçons, etc. 

Prenez donc le temps de vous renseigner sur les compétences du détective privé avant de l’engager. Quelles sont ses méthodes de travail ? A-t-il de l’expérience dans le service que vous exigez ?  Les réponses à ses questions vous aideront à savoir comment trouver un bon détective privé. 

De même, évaluez les ressources de l’enquêteur professionnel. Si la mission implique de nombreux déplacements et une large zone d’intervention, assurez-vous qu’il puisse satisfaire toutes vos demandes. Dans ce cas précis, se tourner vers une agence de détective privé s’avère judicieux.

Comment trouver un bon détective privé

Savoir comment trouver un bon détective privé à proximité

Déterminez la zone d’intervention dans laquelle l’enquêteur privé interviendra. Si certains professionnels offrent une couverture nationale, gardez à l’esprit que la plupart des affaires sont délimitées localement. Ainsi, contacter un détective privé à Paris pour une mission à Marseille peut être handicapant. 

En effet, il vaut mieux engager des enquêteurs habitués de lieux et à l’aise dans la zone d’intervention. Il pourra alors agir plus efficacement. De même, la facture sera moins salée en l’absence de frais de déplacement lointains.  

Exiger une consultation physique 

Assurez-vous d’organiser un entretien physique avec le détective privé avant de l’engager. Ainsi, vous pourrez suivre votre intuition et jauger l’enquêteur en temps réel. La consultation permet alors de repérer les points alarmants.

Où vous reçoit-il ? S’il vous retrouve dans un hôtel ou dans des lieux peu fréquentables, méfiez-vous. Un vrai professionnel doit pouvoir vous recevoir dans un bureau ou une adresse physique propre à son activité. Ainsi, en cas de litige, vous saurez où le trouver.

Le détective privé pose-t-il les bonnes questions ? Il doit pouvoir cerner votre situation. Chaque enquête est unique : il ne vend pas des prestations standards. S’il semble peu impliqué ou peu à l’aise avec le cadre juridique de votre mission, ce n’est sûrement pas le bon candidat. Un enquêteur honnête saura d’ailleurs vous orienter vers un autre prestataire si l’affaire ne relève pas de ses compétences.  

Par ailleurs, si le détective privé accepte d’exécuter des missions illégales (ex. Accès à des documents prohibés, installation de balises GPS sans permission), ce n’est probablement pas un vrai professionnel. 

Bon à savoir : faites attention aux agences d’enquête privée qui fixent des tarifs après un simple appel au téléphone. Pour savoir comment trouver un bon détective privé, une rencontre physique s’impose. 

Comment trouver un bon détective privé - agence de recherches privées

Choisir un vrai professionnel 

En France, un détective privé professionnel doit être agréé par le Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS). Cet organisme octroie l’autorisation d’exercer aux enquêteurs professionnels. Ainsi, avant de commencer l’enquête, demandez au détective son numéro d’agrément. De même, s’il n’a ni SIRET ni K-Bis, soyez prudent. Vous êtes sûrement face à un enquêteur “clandestin”. Ces informations doivent être bien visibles sur les factures, le devis, le contrat ou le rapport. 

A-t-il été formé ? En France,  devenir détective privé implique d’obtenir, au préalable, une certification professionnelle. À ce jour, il existe 3 diplômes : 

  • La licence professionnelle délivrée par l’université de Paris II Panthéon-Assas dans la Sécurité des personnes et des biens, mention « enquête privée » . 
  • La licence professionnelle délivrée par l’Université de Nîmes pour être agent de recherches privées. 
  • Le diplôme de l’institut de formation des agents de recherches à Montpellier.

Les enquêteurs et agences de recherches privées doivent réaliser un devis clair et transparent. Le devis doit présenter le délai de la mission, les coûts horaires avec majorations, les CGV, les indemnités, les frais divers et les coûts d’éventuels services de sous-traitants. 

Lisez bien ce document pour éviter les mauvaises surprises. Une fois le rapport qualité/prix analysé, vous aurez de meilleurs éléments pour faire votre choix. Attention, bannissez les détectives privés qui exigent un paiement en avance, sans facture.

Se méfier des tarifs douteux 

Les détectives et agences de recherches privées pratiquent différents tarifs. Souvent, ils facturent leurs services de façon forfaitaire ou à l’heure. En France, les prix varient de 70 à 120 € l’heure. Quoiqu’il en soit, doutez des offres trop alléchantes, ou au contraire, trop élevées. Gardez à l’esprit que le détective privé a l’obligation de conseil. Dans le respect de la déontologie professionnelle, il doit fournir des prestations à caractère intellectuel. Ainsi, les prix doivent être justifiés et correspondre à :

  • son expertise juridique ;
  • ses compétences sur le terrain ;
  • la qualité de ses rapports de contrôle. 

À la fin de la mission, vous devriez d’ailleurs pouvoir comprendre les frais engagés, l’utilité des  filatures et surveillances effectuées grâce à son rapport d’enquête final. 

Et voilà, vous savez comment trouver un bon détective privé. Dernier conseil : n’hésitez pas à demander l’avis d’autres professionnels judiciaires (ex. Avocat). 

5/5 - (1 vote)