Comment choisir ses barrières en plastique ?

Comment choisir ses barrières en plastique ?

Les barrières en plastique sont des dispositifs de sécurité essentiels pour signaler des sites contenant des travaux. Elles sont également utilisées pour privatiser des endroits lors d’événements. Il existe un type de barrières de signalisation pour chaque occasion. Dans cet article, nous allons aborder les barrières en plastique, très souvent utilisées. Il en existe un grand nombre avec des formes et des caractéristiques différentes. Alors, comment choisir sa barrière en plastique ?

Quels sont les différents modèles de barrières de chantier existants ?

Les modèles des barrières de signalisation de chantiers sont nombreux et différents. En effet, chaque chantier ou site à délimiter a besoin d’un certain type de barrières. Elles diffèrent par leur mission (signalisation, déviation, privatisation) mais aussi par leurs formes et matériaux.

Ci-suit un certain nombre de modèles :

  • La clôture à cônes ;
  • les barrières de chantier mobiles ;
  • la clôture en grillage ;
  • les barrières bardées et semi-bardées ;
  • les barrières de chantier fixes.

On peut également différencier des barrières par leurs matériaux, leurs dimensions ou encore leurs accessoires de fixation. Chacune étant adéquate pour une mission particulière. Il est très important d’étudier avec précaution ce qui est nécessaire pour sécuriser le site en question, afin de décider du genre et des caractéristiques des barrières de signalisation de chantier à se procurer.

Comment utiliser les barrières en plastique ?
Comment utiliser les barrières en plastique ?

Utilité des barrières en plastique

Les barrières de signalisation de chantier doivent obligatoirement être utilisées pour délimiter les endroits à risque afin de protéger les passants et les employés. Cependant, il existe un grand nombre de modèles de barrières, et les matériaux en particulier diffèrent d’une barrière à une autre. Alors, dans quel cas de figure doit-on préférer une barrière en plastique à une autre en bois, ou en acier forgé ?

La réponse est simple : cela dépend des caractéristiques du site à protéger. Les barrières en plastique sont sans aucun doute moins robustes que celles en acier, et ne seront pas favorisées si le site à sécuriser a besoin d’une importante protection. Cependant, dans le cas d’une simple signalisation ou déviation, le plastique devient certainement préférable à l’acier.

Moins cher et plus léger, il est beaucoup plus intéressant de s’équiper en barrières de plastique facilement transportables et qui ne vont pas trop heurter le budget fixé, au lieu de s’encombrer de barrières en acier. Encore une fois, cela dépend fortement du chantier en question. Il faut donc décider au cas par cas.

Les barrières en plastique renforcé sont le plus souvent utilisées pour :

  • Dévier la circulation ;
  • signaler la fermeture d’une voie ;
  • signaler un danger ou des travaux sur la chaussée.

Ce sont donc des barrières qui doivent être à très haute visibilité, en choisissant une couleur adéquate et distinguable de loin. De plus, il est préférable qu’elles soient en plastique renforcé pour résister aux aléas météorologiques.

Les barrières en plastique sont idéales pour les travaux sur les routes.
Les barrières en plastique sont idéales pour les travaux sur les routes.

Comment bien choisir ses barrières en plastique ?

Le choix des barrières est très important et ne se fait pas à la légère. Cela dépend du type de chantier, de l’endroit où il se trouve, de la météo et de l’objectif des barrières. Est-ce pour signaler un danger ? Pour empêcher l’accès au site ? Pour dévier le trafic routier ?

Il y a plusieurs types de formes de barrières en plastique. Il existe des filets, des grillages, des balises d’alignement, des cônes. Cela dépend de ce que l’on cherche à accomplir, les cônes par exemple sont une solution économique, avec une très bonne visibilité mais pas forcément très robustes.

Il vaut mieux préférer des barrières qui s’emboîtent les unes dans les autres dans le cas où on souhaite faire une protection solide, comme les séparateurs de voies K16.

Le choix du plastique aussi n’est pas anodin. Certains plastiques renforcés sont traités contre les U.V et peuvent facilement résister aux fortes intempéries ou aux trafics routiers très intenses.

Enfin, le choix des couleurs est important. Le plus souvent, c’est une alternance entre le blanc et le rouge qui est choisie pour une meilleure visibilité, mais cela dépend encore des chantiers et des préférences des maîtres d’œuvre.

Les barrières de signalisation de chantier sont nombreuses et il est essentiel de savoir choisir le modèle qui convient selon l’objectif et le site à sécuriser.

Donnez votre avis !