Soudure, comment commencer ?

Soudure, comment commencer ?

Construire, assembler, rénover ou réparer les objets constitue un hobby pour nombre d’entre vous. Si vous débutez dans le soudage, sachez que seules la pratique et la maîtrise des techniques vous aideront à évoluer. Pleins feux sur les types de soudage et zoom sur quelques projets dédiés aux débutants.

Exemples de projets de soudage pour débutants

La cheminée d’extérieur est un mélange entre utilité et plaisir. En ce sens, c’est un projet très motivant pour ceux qui font leurs premiers pas dans la soudure. Un tel projet n’exige pas de grandes compétences, car le rendu esthétique importe peu. Seule compte la capacité de l’équipement à réchauffer une terrasse ou une véranda lors d’un apéro.

En exécutant ce type de projet, il est difficile que l’on vous juge sur les détails. C’est davantage l’utilité du produit qui est mise en cause. La cheminée d’extérieur est un projet qui peut se réaliser le temps d’un week-end, à condition de respecter les règles de l’art.

Le bac à barbecue est un autre type de projet pour débutants en soudure. Le fait que l’outil soit destiné aux grillades et autres gourmandises du genre en fait une source de motivation. De plus, vous réalisez des économies en fabriquant vous-même votre barbecue sur place à la maison. La simplicité de ce projet s’explique par la nature des matériaux à souder.

Après le soudage, il ne vous reste plus qu’à disposer le produit réalisé dans le jardin, à la terrasse ou sur le patio. Un projet de cette envergure joue également un rôle décoratif. C’est pourquoi vous devez opter pour le soudage TIG pour sa réalisation. Ce dernier améliore le niveau de précision et permet de bien ressortir les détails.

Les différents types de soudage

Il existe quatre types de soudage selon la technique et le matériau utilisé. On peut citer le soudage à l’arc, le soudage à l’électrode enrobée, le soudage MIG MAG et le soudage TIG.

Le soudage à l’arc électrique

Pour réaliser un soudage à l’arc électrique, vous avez besoin de trois postes à souder dont un à l’arc, un à MIG MAG et un autre à TIG. Une source d’énergie électrique, un équipement de protection — masque à soudure —, un fil à souder, une électrode et des baguettes à souder sont d’autres consommables dont l’utilité ne fait pas débat. Le soudage proprement dit se subdivise en trois grandes étapes : le nettoyage des parties à souder, le raccordement du poste à souder, son branchement et la réalisation de la soudure. La dernière étape, c’est le refroidissement. Après avoir fini de souder, la pièce réalisée se solidifie en refroidissant. Enlevez le laitier ou l’excédent de soudure à l’aide d’un marteau. Utilisez une brosse métallique pour dégager les éclats.

Le soudage à l’électrode enrobée

Pour sa part, le soudage à l’électrode enrobée nécessite le recours à certaines techniques. En fonction du matériau à souder, vous devez choisir le type d’électrode et son diamètre. Ensuite, insérez dans le porte-électrode la partie dénudée de celle-ci. Pour amorcer, vous devez frotter l’électrode sur le support de la pièce à souder. C’est en l’éloignant de 4 à 5 mm de la pièce que l’arc électrique se produit. Il vous suffira alors de ramener l’électrode vers la pièce en la maintenant à 2 ou 3 mm de celle-ci pour réaliser la soudure. Maintenez le bon écart, car la distance entre les deux éléments augmente à mesure que la baguette fond.

Le soudage à MIG MAG

Pour un soudage à MIG MAG, vous devez prendre en compte le travail à réaliser pour choisir le type de fil à souder ainsi que le diamètre. Après avoir placé la bobine dans le dévidoir, ramenez le fil dans la torche. Frottez le filament sur le support de la pièce pour amorcer le sondage. Un bref éloignement de la torche de la pièce à souder provoquera l’arc électrique. Ce déplacement doit se faire sur 4 ou 5 mm. Ensuite, en rapportant la torche à moins de 2 ou 3 mm de la pièce, effectuez le soudage à l’arc. Le réglage de la vitesse de soudure se fait de manière constante à mesure que le fil avance en déposant le métal d’apport. La fonte du fil allonge la distance comprise entre le filament et la zone de soudure. Pensez à maintenir un écart constant à mesure que le soudage évolue. Afin de protéger le bain de fusion autant que faire se peut, poussez la torche au lieu de la tirer lorsque vous réalisez une soudure MIG MAC.

Le soudage à TIG

Pour utiliser un poste à souder TIG, vous devez dans un premier temps choisir les consommables. Il s’agit notamment des gaz protecteurs, de l’électrode et du métal d’apport. Attention, ce choix se fait en tenant compte du travail à réaliser. Une fois ce travail de sélection terminé, frottez l’électrode sur le support de la pièce à souder pour l’amorçage. Ensuite, procédez au réglage des paramètres Prégas et Postgaz. L’arc s’évanouit selon la consistance du travail. Deux techniques de soudure peuvent être utilisées pour la soudure TIG. Celle-ci peut se faire en poussant la torche ou en la tirant vers soi. L’angle d’inclinaison varie entre 70 et 80°, le plus important étant de rabattre le métal d’apport sur la zone de soudure.

Donnez votre avis !