Un chat de race est une catégorie féline qui séduit de plus en plus de personnes. Cependant, ces animaux ont tendance à être plus fragiles. Vous devrez en effet consacrer un certain budget pour prendre soin de leur santé. Quel type de maladies peut-il contracter ? Quelles sont les races félines les plus fragiles ? Voici tout ce que vous devez savoir sur les chats de race.

Combien coûte une assurance pour chat de race ?

Un chat de race a besoin de soins réguliers pour rester en bonne santé. Selon la race, l’âge et le mode de vie, les dépenses inhérentes à l’entretien de votre compagnon félin peuvent se révéler difficiles à couvrir. Il est ainsi recommandé de souscrire une assurance pour chat de race.

Assurance pour chat de race, facilitez l’entretien de votre animal

Être propriétaire d’un chat inscrit au LOOF (Livre officiel des origines félines) vous donne plus de responsabilités. Vous aurez notamment à effectuer des consultations annuelles pour prévenir le développement de certaines pathologies auxquelles sa race est vulnérable. Or, les soins vétérinaires étant particulièrement coûteux, cela peut vous freiner à consulter un professionnel de manière régulière.

Souscrire une assurance pour chat vous allège des dépenses liées à la santé de votre animal en échange d’une cotisation mensuelle. L’assurance prend en charge tout ou une partie des frais vétérinaires selon le type de contrat signé. Vous offrez ainsi un suivi médical régulier et de qualité à votre chat de race sans craindre des factures exorbitantes.

coût assurance chat de race

Assurance pour chat de race, un coût variable

Compte tenu de la diversité des offres, il peut être difficile de trouver une assurance pour chat de race qui propose une formule qui convient à vos besoins. Le coût d’une assurance varie d’une société à une autre en fonction de plusieurs paramètres comme la race, l’âge ou le mode de vie de votre compagnon à quatre pattes. Il vous revient de repérer l’entreprise qui propose la formule la plus adaptée aux besoins réels de votre chat.

Pour trouver la meilleure société en matière de prix et de qualité des offres, pensez aux comparateurs d’assurance pour animaux pour effectuer une recherche approfondie et efficace. Ces plateformes offrent la possibilité de comparer en ligne gratuitement et sans engagement un grand nombre de formules grâce à leur base de données élargie. Ils intègrent dans leur analyse des critères pertinents que vous ne maîtrisez pas forcément. De plus, cela vous permet de gagner du temps. Une sélection pertinente d’assurances avec des offres intéressantes vous est présentée en un laps de temps.

Les chats de race sont-ils plus sujets aux maladies que les autres chats, et si oui, pourquoi ?

Les chats de race sont bien plus fragiles que les chats de gouttière. Ces derniers étant issus de parents de différentes races, ce mélange naturel des origines renforce leur résistance à certaines maladies. Contrairement aux animaux croisés, les chats LOOF n’ont pas bénéficié d’un brassage générationnel qui aurait pu renforcer leur système immunitaire par sélection naturelle. Leurs ascendants ont été rigoureusement sélectionnés pour préserver la pureté de la lignée. Cette absence d’élargissement des lignées générationnelles justifie le capital génétique réduit qui caractérise les chats de race. La fragilité naturelle des défenses des chats LOOF doit être compensée par un suivi médical plus rigoureux. Il est nécessaire d’effectuer régulièrement les rappels de vaccins, de vermifuges, etc.

Quel type de maladies peut contracter un chat de race ?

Le chat présente des prédispositions qui augmentent les possibilités qu’il soit touché par une ou plusieurs affections particulières auxquelles sa race est vulnérable. Il peut également contracter une maladie à laquelle il n’a pas de prédisposition raciale. Voici une liste de maladies qui peuvent affecter un chat de race.

La polykystose rénale ou PKD

Le PKD est une pathologie qui touche un ou les deux reins du chat. La polykystose rénale se caractérise par l’installation progressive de kystes dans cet organe. Elle est plus fréquente chez les chats de race Persan, Exotic, etc. La gravité de la maladie évolue au fur et à mesure que l’animal vieillit. Les kystes se multiplient et prennent rapidement de l’ampleur si un traitement adéquat n’est pas mis en place pour ralentir leur progression. Un chat atteint de la polykystose rénale aura tendance à vomir et sera également sujet à la diarrhée et à l’apathie. Ces symptômes peuvent provoquer un amaigrissement chez l’animal. La polykystose rénale n’a pas un traitement spécifique.

La myocardiopathie hypertrophique féline (MCH), une maladie cardiaque

La MCH est l’une des principales maladies cardiaques diagnostiquées dans la population féline. C’est une affection héréditaire qui se transmet par le gène MYBPC3. La MCH peut atteindre toutes races de chat, mais elle est plus fréquente chez le Maine coon, le Persan, le Sphynx ou le Ragdoll. La myocardiopathie hypertrophique affecte le cœur du chat et se manifeste par une intolérance à l’effort, une insuffisance cardiaque, une hypertrophie, etc. La MCH ne se guérit pas, même s’il existe des traitements pour soulager le chat atteint et lui faciliter la vie.

La glycogénose de type IV (GDS IV), une maladie rare et dangereuse

La GDS IV est une pathologie mortelle que l’on diagnostique rarement. Elle touche principalement le chat norvégien ou Skogkatt. Le gène responsable de la glycogénose de type IV est récessif. Un animal atteint ne développera pas forcément la maladie. Sa durée de vie est toutefois très courte (14 mois au maximum). La glycogénose se caractérise par une fièvre permanente chez le chat, des crises de tremblements musculaires qui conduisent à la paralysie totale des membres, etc. D’autres maladies comme la cystite, l’érythrolyse néonatale, l’atrophie progressive de la rétine, l’atrophie musculaire spinale et la péritonite infectieuse féline peuvent affecter les chats de race.

maladies chat de race

Quelles sont les races de chat les plus fragiles ?

Certaines races de chat sont plus fragiles que d’autres, même si les différents types de maladies peuvent toucher l’ensemble de l’espèce féline. Vous devez vous renseigner avant d’adopter un animal de compagnie. Voici quelques exemples de races de chat à la santé fragile :

  • le Sphynx,
  • l’Exotic Shorthair,
  • le Maine coon,
  • le Ragdoll,
  • le Savannah,
  • le Persan,
  • le Cornish Rex,
  • le Devon Rex,
  • le Peterbald,
  • le Scottish Fold…

Ces races sont en effet susceptibles d’avoir plus de problèmes de santé. Cependant, un suivi médical régulier permettra de préserver la santé de votre chat.

Comment vous assurer que votre chat reste en bonne santé ?

Les chats, peu importe leur race, sont sujets à différentes pathologies. En tant que propriétaire, il vous revient de prendre les dispositions nécessaires pour vous assurer que votre compagnon à quatre pattes bénéficie d’une santé optimale. Vous devez nécessairement lui offrir une alimentation de qualité qui répond aux besoins spécifiques de sa race.

Un chat heureux est un chat en bonne santé. Soyez disponible pour votre ami félin. Analysez son comportement pour détecter tôt d’éventuelles maladies ou un mal-être. Lorsque vous constatez un comportement anormal chez votre ami félin (manque d’appétit, inactivité, miaulement, pelage, etc.), rendez-vous dans un cabinet vétérinaire pour le faire analyser. Cela peut être le début d’une affection plus grave. Planifiez vos visites chez le vétérinaire et n’attendez pas qu’un problème survienne avant de vous décider. Assurez-vous que votre animal a à sa disposition de l’eau propre et fraîche. Il a besoin de s’hydrater régulièrement pour rester en bonne santé.

En plus d’une attention particulière et d’une alimentation appropriée, vous pourrez garantir une hygiène de vie optimale à votre chat de race. Comme vous, il a besoin de rester propre pour contrer l’apparition de certaines pathologies. Procurez-vous par exemple une brosse à dents pour chat afin de brosser les dents de votre animal de compagnie le plus souvent possible. L’objectif étant d’éviter l’accumulation de tartre qui peut provoquer des maladies de gencives.

5/5 - (1 vote)